Revue de presse : le village de vacances d’IDM à la Une

L’annonce de notre projet de village de vacances CO2 neutre à Spa a suscité l’intérêt des médias francophones, germanophones et flamands. Tour d’horizon des reportages consacrés à cette première en Belgique en télévision, dans la presse écrite et sur les médias digitaux. Attention, ceci est une revue de presse non-exhaustive.

Presse écrite :

  • Cliquez sur les articles parus dans L’Echo, Grenz-Echo, L’Avenir, Le Soir Immo, De Morgen et La Meuse (Sudpresse) pour les consulter

Médias Digitaux :

En télévision

  • Vedia : Le reportage de Vedia dans le cadre du processus participatif enclenché auprès des riverains du projet :

 

Le 1er village de vacances CO2 neutre de Belgique à Spa

Un important investissement touristique s’annonce à Spa. IDM a l’ambition de développer un village de vacances d’une nouvelle génération sur le site du Domaine de Mambaye. La désignation du bureau d’architecture a eu lieu en février 2020. Implanté à Bruxelles, New-York et Lisbonne, le bureau A2M a pour mission de concevoir le premier village “CO2 neutre” de Belgique. Un processus participatif sera enclenché en juillet et août pour inclure les riverains dans la réflexion. Prochaine étape importante dans la procédure administrative : le conseil communal prévu en septembre.

C’est suite à une rencontre avec le Centre d’Ingénierie Touristique Wallon (CITW) qu’a germé, dans l’esprit des dirigeants d’IDM, les Spadois Philippe et Xavier Meauxsoone, l’idée de développer un village de vacances à Spa. Mais pas n’importe quel village de vacances ! Un village comme il n’en existe pas encore en Wallonie.

Un village intégré à son environnement local, dans la cadre verdoyant du Domaine de Mambaye, avec des vues dégagées préservées devant les deux châteaux. Deux éléments du patrimoine spadois auxquels cet investissement va rendre leur jeunesse en évitant de les laisser à l’abandon. Une mobilité douce sera prônée sur l’ensemble du site. L’aménagement de zones de délestage « Kiss and drop » à proximité des unités de logement favoriseront les déplacements à pied, à vélo ou en véhicule électrique. Une réflexion est également en cours afin de promouvoir des solutions de mobilité douce en dehors du site et en direction du centre touristique de Spa, qui se trouve à moins de 15 minutes à pied.

Un village autonome en énergie et CO2 neutre. Implanté à Bruxelles, New-York et Lisbonne et spécialisé dans les constructions passives, le bureau d’architecture A2M a pour mission de concevoir un village de vacances d’une nouvelle génération avec 150 unités de logement de type petite maison passive d’une capacité de 4 à 12 personnes. Des unités de logements alliant performance énergétique et matériaux de construction durables pour une empreinte écologique neutre.

Un village vivant, animé et ouvert sur Spa, où les vacanciers seront conviés à vivre une expérience en famille grâce à des activités multi-générationnelles proposées en partenariat avec des prestataires touristiques locaux (nature, sportives, culturelles, ludiques, détente…). Afin d’assurer le divertissement des petits et des grands, des infrastructures adaptées serons mises à leur disposition : kids club, jeux indoor, piscine, terrasse, etc.

La clientèle visée sera belge, néerlandaise, allemande et française. Un tel projet permettra la création de 50 emplois et assurera des retombées économiques directes et indirectes de l’ordre de 2 millions € annuels pour la Ville de Spa et sa région.

_______________________________________

> LIRE LE COMMUNIQUE DE PRESSE IN EXTENSO  : ICI

_______________________________________

Cinq mesures fortes pour rassurer les Spadois

Suite à l’enquête publique menée en avril 2019, l’ensemble des remarques émises par la population ont été analysées et prises en compte par IDM en ce qui concerne sa partie du projet S.O.L. (Schéma d’Orientation Local) c-à-d le développement d’un village de vacances sur le site du Domaine Mambaye, dont 2 hectares seulement se trouvent en Zone d’Aménagement Communal Concerté.

En voici, pour preuve, une série d’adaptations apportées à l’avant-projet :

1. Supression du volet hôtelier

Parmi les remarques émises, certains s’interrogeaient sur l’ampleur du programme touristique et réclamaient une réduction du volet hôtelier.

S’il semble tout à fait pertinent, comme le juge d’ailleurs la Ville de Spa, de développer davantage l’offre touristique spadoise, en regard de son fort potentiel touristique encore renforcé par la candidature UNESCO, la capacité d’intégration d’un nouvel équipement hôtelier suscitait des craintes au sein de la population.

Pour répondre à cette demande, IDM a décidé d’abandonner purement et simplement ce projet de complexe hôtelier de 80 chambres, au profit de petites unités de maison de vacances. Répondant ainsi par la même occasion à une recommandation faite par le Pôle Environnement dans son avis favorable.

2. Mobilité douce dans et hors du site

D’autres s’inquiétaient de la mobilité entre le site et le coeur urbain spadois. Accessible à pied ou à vélo en moins de 15 minutes du centre de Spa, le site correspond parfaitement au territoire de la “ville à vélo”. Comme l’indique la Ville de Spa, compétente au niveau de la mobilité à l’extérieur du site du village de vacances, le concept de “rue cyclable“ accessible aux voitures à moins de 30 km/h pourrait être appliqué à la route de Barisart jusqu’au lieu de connexion du réseau de cheminements pour modes doux qui mène à la forêt. Créant ainsi une connexion directe et sécurisée pour l’ensemble des habitants de Spa, les riverains et les usagers du village de vacances.

Une réflexion profonde est également en cours concernant la mobilité au sein du village de vacances. Cette mobilité devra être intégrée. Ainsi, une mobilité douce sera prônée sur l’ensemble du site. La conception même du village de vacances se construit sur la contrainte d’une mobilité douce, sécurisante, non bruyante et respectueuse de l’écrin écologique du site. L’aménagement de zones de délestage « Kiss and drop » à proximité des unités de logement favoriseront les déplacements à pied, à vélo ou en véhicule électrique.

3. Accessibilité via la N62

Les site du village de vacances est desservi par deux grands axes routiers. La signalisation et le géoréférencement du village de vacances depuis le réseau principal privilégiera les itinéraires minimisant la traversée de Spa et les quartiers résidentiels, c-à-d via l’axe de Francorchamps, la N62 et le Chemin des Fontaines.

4. Intégration environnementale

D’un point de vue paysager, le site du village de vacances est largement enclavé dans des massifs boisés et peu visible de l’extérieur. Le bureau d’architectes en charge du projet a pour mission de développer une architecture intégrée au paysage et respectueuse de l’environnement. A2M sera accompagné dans sa mission par un bureau d’architecture paysagère.

Disposant d’un site de 10 hectares au total, IDM a délibérémment fait le choix de développer un village de vacances avec une emprise au sol raisonnée sur maximum 25% de la superficie. Plutôt que de maximiser les zones de construction, il a été décidé de maintenir des vues dégagées devant les deux châteaux et de n’abattre aucun arbre1. Attaché à Spa et à ce site familial, le promoteur entend s’inscrire dans les objectifs prioritaires de la ministre du Tourisme, Valérie De Bue, et faire de Spa une destination durable au coeur de l’Europe, une “Destination Nature”

5. Séance d’information

Enfin, en marge des procédures officielles et légales, le promoteur du projet et son bureau d’architecture désigné souhaitent informer les riverains. Ces derniers seront invités dans les toutes prochaines semaines à participer à la présentation de l’avant-projet de village de vacances.

______________________________________________________

>TOUTES LES ETAPES DU PROJET : ICI

Rachat du camping Parc des Sources à Spa

IDM a fait l’acquisition du camping Parc des Sources à Spa en 2019. Nous avons repris la gestion du camping au 1er janvier 2020. A court terme, l’objectif est de rénover l’infrastructure et de relancer l’accueil touristique. Notre vision à plus long terme est le développement d’un projet de camping d’une nouvelle génération.

IDM a l’ambition de redonner vie à ce pôle touristique spadois. La cinquantaine de résidents actuels du site ont vu leurs contrats renouvelés pour 2020.  La priorité d’IDM est de remettre l’infrastructure aux normes et d’accueillir à nouveau des touristes dès l’été 2020.

En chiffres :

  • 2 hectares
  • 150 emplacements
  • 2020 annonce le retour des touristes

Equipements :

  • Horeca
  • Piscine extérieure
  • A proximité du bois

> Tout savoir sur le projet : ICI

Le nouveau site d’IDM Group est en ligne

Pour améliorer sa visibilité et sa communication, IDM Group s’offre un nouveau site internet ergonomique et responsive (compatible tablette et smartphone) : www.idm-group.be

Actif dans le développement de projets touristiques, IDM est né de l’association entre la société spadoise XP invest de Philippe et Xavier Meauxsoone et le Groupe Sodaphi d’Alexandre Dallemagne.

S’appuyant sur une expertise touristique de près de 60 ans dans la Perles des Ardennes, IDM développe des concepts novateurs.

Sur www.idm-group.be, découvrez qui nous sommes, nos valeurs et nos projets en cours de développement.

Bonne visite !

Des arbres menaçants abattus au Domaine de Mambaye

Les tempêtes Ciara, Dennis, Ellen et leurs fortes rafales de vent n’ont pas épargné le Domaine de Mambaye à Spa, propriété d’IDM Group. Pour la sécurité des jeunes hôtes du centre de vacances, l’abattage d’une dizaine d’arbres menaçants est en cours sur le site.

Ces arbres ont été marqués par un agent de la DNF (Département de la Nature et des Forêts) avec recommandation d’agir rapidement. Ces abattages sont donc réalisés dans le respect des procédures et autorisations.

Par le passé déjà, l’abattage de conifères avait évité, au Domaine de Mambaye et aux écoliers qui fréquentent le centre, de nombreux dégâts ou accidents.

D’ici peu, dix chênes à hautes tiges seront plantés sur le Domaine en guise de compensation.